Avril - 2011

Le 2 avril, le campus pétrolier de Brega est pris par les insurgés. Sarkozy décide de reconnaitre cette rébellion sans même consulter son ministre des Affaires étrangères. Une rébellion que dirigent 04 principaux opposants connus pour leurs liens avec la NED/CIA qui vivent aux USA et en Angleterre depuis plus de 35 ans (03 ont des passeports Américains et un anglais) et cinq autres dont deux sont des dissidents de dernière minute (Mostefa Abdeljalil ex ministre de la justice que les libyens ne cessent de dénoncer les frasques et avidités ainsi qu’un officier supérieur connu pour ses déboires et ses félonies au Tchad. Ils apparaissent à tour de rôle dans les 04 chaines Aljazeera, Alarabia, Alhurra et la BBC.

 La coalition reconnait une bavure à Brega la veille lors de frappes, ayant entraîné la mort de 9 rebelles et 4 civils mais en décline la responsabilité.

Le 3 avril, la présence de djihadistes et surtout de membres d’Al-Qaida parmi les insurgés se retrouve fortement discutée à l’OTAN et dans les médias. L’armée américaine -[Ont ils des troupes sur le terrains?]-signale leur présence alors que sur place des journalistes commencent à remarquer cette infiltration « d’intouchables », beaucoup mieux organisés et armés que les jeunes chababs et la rébellion et qui ne se fait plus pour combattre « au nom de la Libye, mais pour Allah ». À Marsa el Brega les combats continuent avec un léger recul vers l’ouest des forces loyalistes.

Cet empressement et activisme de la France à vouloir chasser « Kadhafi et sa clique » n’a pas eu l’approbation de toute l’Europe; en particulier de l’Allemagne. Pour avoir plus de légitimité, Sarkozy et ses maîtres cherchent alors une caution surtout arabe pour mener «sa guerre» qu’il trouve chez le méprisable Amr Moussa l’inamovible SG de cette perverse et putréfiée Ligue dite « arabe » que domine les pétrodollars du Golfe. Dans cette ambiance de l’outrage contre la Libye et de la formidable campagne de désinformation, de propagande subversive et de diversion, le Guide Libyen a lancé un pavé sur Sarkozy suscitant un sérieux doute sur le financement de sa campagne pour les présidentielles de 2007. Un autre scandale pointe si la politique étrangère de Sarkozy se vérifie obéir à des injonctions extérieures aux institutions au point ou le site français Rue 89 titre un article «Juppé remanié par BHL, la France seule contre Kadhafi ».

Les États-Unis cessent leur participation aux frappes qu’ils avaient prolongées sur le week-end, afin de les confier à l’OTAN et ne plus se consacrer qu’à des vols de reconnaissance et de brouillages.

Il faut noté que cette croisade en Libye fut ochestrée par BHL - Le commis de Sarkosi - visant à instaurer la démocratie.

Début avril, des propositions de référendums pour l’instauration d’une démocratie émanent des fils Kadhafi, qui pourraient être les signes de divisions au sein du clan Kadhafi, même si elles sont reprises par Mouammar Kadhafi. Ces propositions sont reprises 5 avril comme un début de solution par la coalition et l’OTAN, alors que le CNT et la rébellion refusent ces conditions qui laisseraient malgré tout Kadhafi en place.

Les manifestations de plus en plus grande de la rébellion -[reste à savoir où elles se sont réellement déroulées]- contre le manque d’action de l’OTAN à l’encontre de l’armée de Kadhafi sont officiellement adressée aux médias. Des plaintes des résistants deviennent régulières dépuis le début des frappes alliées, et alors que les combats s’enlisent depuis une semaine. Alors que les combats se sont intensifiés à Misrata, ville à l’est de Tripoli assiégée et pilonnée depuis près de deux mois par les forces du colonel Kadhafi, l’OTAN annonce sans vergogne que, dans leur camp, il n’y a plus… de munition (

changement de tactique ?) révèle le Washington Post. Un appel du pied aux Américains, qui ne combattent plus et ne font que des vols de reconnaissance… Les coalisés, depuis cette guerre, n’ont cessé de violer la résolution 1973 de l’ONU, au grand dam des russes, qui commencent à dénoncer de plus en plus cette guerre injuste et ridicule. Ah, il faut sauver les populations civiles…armées, les insurgés.

Au dam de Mirasta pris en sandwich entre pro-Kadhafi et pro-Cnt (???) dont les population ne savent à quel saint se vouer.

MIRASTA SOUS LES BOMBES...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site