LA COMPASSION AUX ETATS-UNIS EST ELLE PERDUE ?



La grogne monte aux Etats Unis parce que les services d’urgence, qui n’ont probablement pas été payés pour une intervention, sont attentistes devant des incidents. Des personnes calcinées lors d’un incendie, des noyades… Une série d’événements suscite des inquiétudes sur le type de société en  devenir aux USA.
Un récent accident, d’une série, choquant a contraint les propriétaires dans l'un des comtés, à regarder impuissamment leurs maisons et leurs biens partir en fumée pendant que les pompiers contemplaient la scène. Juste parce que les propriétaires ne payaient pas leur $ 75 d’"abonnement feu", connu sous le nom de  frais de "pay for spray".
Aux États-Unis, la politique d'incendie varie d'un État à autre, et d'un comté à un autre. Dans le sud de Fulton, dans le Tennessee, la politique sur les frais d'incendie remonte de 30 ans ou plus. Le comté n'a pas un service de lutte contre les incendies l’échelle d’un comté, le Fulton du Sud offre une couverture d'incendie aux résidents ruraux contre une taxe. Soit vous payez la ville pour la protection-incendie, soit attendez-vous à un désastre potentiel. Cependant si vous ne payez pas, les pompiers arriveront, mais seulement pour empêcher la propagation du feu vers les propriétés voisines, dont les propriétaires ont payé les frais d'incendie. Dans un rapport récent, les propriétaires ont supplié de faire une exception disant qu’ils seraient prêts à payer à n’importe quel prix pour arrêter l’incendie. Mais les pompiers leurs ont répondu que c’était trop tard. 
Un incident similaire survenu en Californie, où la police et les pompiers regardaient un homme se noyer, en disant que le sauvetage dans l'eau n’était pas dans leur cahier de charge. Car ils pourraient être soumis à des poursuites s’ils tentaient de le sauver. La tragédie s'est déroulée pendant plus d'une heure, les autorités se sont bornées et n'ont rien fait. Même après qu’ un surfer ait rapporté le corps de Raymon Zach vers la rive, les pompiers ont refusé de se mettre à l'eau et pour récupérer le cadavre. Un passant s'est porté volontaire pour faire le travail.
C’est là que réside un dilemme moral: une rigidité des règles locale et la responsabilité du gouvernement à aider ses citoyens en difficulté ou plutôt la compassion fondamentale de l’humain.
«Nous sommes vraiment pauvre en termes d'humanité», disait l'avocat Carmen Russell Sluchansky à RT. « Je veux dire, quand 75 $ est la chose la plus importante à nos yeux dans une telle situation, cela montre simplement comment le moindre Dollar nous préoccupe beaucoup plus. Nous ne savons simplement plus vivre dans une communauté, il n'y a plus de sentiment de responsabilité de partage des individus dans la communauté ».
«Les Etats-Unis est une société très procédurière», poursuit-il. «Nous avons plus d'avocats par habitant que tout autre pays dans le monde. Lorsque vous êtes un sauveteur, vous avez à vous soucier d'un procès, et vous ne pouvez pas secourir une personne en conséquence. C'est vraiment un problème. Si les pompiers secourt un homme, même lui sauve la vie en lui cassant une côte ou lui faire du mal de quelque manière que ce soit, il sera poursuivi en justice. Et c'est comme ça que fonctionne notre système »
La logique que - vous n'obtiendrez rien si vous ne payez pas – a un sens pour beaucoup d'Américains. Mais quand vous avez de l'argent et les règles d'un côté de l'échelle et  l'envie d'aider les autres d'autre part en gagnant de l'argent, on a le sentiment que quelque chose cloche avec la façon dont le système fonctionne.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site